22 novembre 2015

L'agenda de la semaine

agenda,entraînement,télé,luis suarez,ballon d'or,france football,champions league,barça,futsal,pleisport Quand un Luis Suarez succède à un Luis Suárez. En 1960, Luis Suárez Miramontes est Ballon d'or avec le Barça. Le premier d'une longue série puisque suivront Cruyff (1973 et 74), Stoichkov (1994), Rivaldo (1999), Ronaldinho (2005) et Messi (2009 à 2012), faisant du Barça le club le plus titré (10, contre 8 au Real, Juventus et Milan). Barcelone étant aussi le club le plus souvent présent sur le podium (29, contre 23 au Real et 18 pour le Bayern). Et ça ne devrait pas s'arrêter cette année. Une pièce sur Suarez ?
Lundi : entraînement à Porte d'Espagne à partir de 20h15. N'oubliez pas les gants, la doudoune et les crampons fourrés. Jacky s'occupe du ballon de réserve.
Mardi : c'est la Ligue des Champions. Concentrez-vous sur Barça-Roma (20h45, Bein3 et Tv3). Le reste après tout, est-ce vraiment le même sport ?
Mécredi : le PSG joue à Malmö (20h45, Canal+). Prenez le temps de regarder la première mi-temps, puis direction Pleïsport où l'équipe de futsal joue à 21h50.
Jeudi : Liverpool-Bordeaux (21h, W9 et Bein1) mais aussi Marseille-Groningue (21h, Bein2), Monaco-Anderlecht (Bein1, 19h) et même Rosenborg-Saint-Etienne (19h, Bein2). Voilà, ça c'est du foot.
Vendredi : repos. Ou un ptit futsal à midi ?
Samedi : repos. Pour de vrai.
Dimanche : Marseille-Monaco (21h, Canal+). Mouais...
Allez, bonne semaine hein!!

26 octobre 2010

Sondage : qui sera Ballon d'or ?

sondage

30 novembre 2009

L'agenda de la semaine

Les rendez-vous du 30 novembre au 6 décembre.

jean tigana.jpg

Lundi : entraînement à Porte d'Espagne à 20h30.
Mardi : Messi reçoit le Ballon d'Or. Cristiano Ronaldo 2e, Xavi 3e.
Mécredi : l'équipe de futsal joue à Pleïsport (20h20). Juste avant, Boulogne-Paris SG (19h).
Jeudi : repos.
Vendredi : tirage au sort des poules de la Coupe du Monde en Afrique du sud (à 18h). La France tombe avec l'Algérie, l'Uruguay et le Danemark.
Samedi : Bordeaux-Paris SG (21h, Orange).
Dimanche : Lille-Lyon (21h, Canal+).
Bonne semaine!!

18 octobre 2009

Sondage : Ballon d'or 2009


14:02 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sondage, ballon d'or, messi, liste

02 décembre 2008

Sondage : Cristiano Ronaldo Ballon d'or ?


12 octobre 2008

Sondage : qui sera Ballon d'or ?


05 décembre 2007

Kakà Ballon d'or, et après ?

Le Milanais Kakà vient d'être désigné Ballon d'or. Et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour lui quand on regarde le parcours des derniers lauréats...
1999, Rivaldo. Beckham en rêvait, c'est Rivaldo qui l'a eu. Le technicien du Barça brille alors même si les Barcelonais ont bien du mal à exister sur la scène européenne. En 2002, Rivaldo claque la porte (ou la lui claque-t-on au nez...) et part à Milan. Saison sans relief et direction l'anonymat du championnat brésilien puis retour en Europe, en Grèce...
2000, Figo. L'ailier du Barça est sans conteste un des meilleurs à son poste. C'est pourtant sous le maillot du Real Madrid qu'il reçoit le trophée en décembre. Dès lors, le Portugais ne va plus retrouver son allant des années en Catalogne. Son démarrage sur l'aile droite s'estompe doucement et ne devient plus qu'un souvenir quelques mois après son arrivée. Pour autant, il reste indéboulonnable dans le onze madrilène malgré l'arrivée de Beckam. Sa vitesse le fuit et il part ensuite à l'Inter où il réussit une bonne saison avant de s'éteindre. Il vient d'être gravement blessé au péroné par Nedved lors d'un match contre la Juventus.
2001, Michaël Owen. Liverpool sort d'une année faste en remportant tous les titres possibles dans les compétitions à élimination directe : coupe de l'UEFA, Cup, coupe de la League, Supercoupe d'Europe et Charity Shield. Owen est alors le buteur et capitaine de l'équipe coachée par Gérard Houiller. Mais Owen (18 ans alors) ne tient pas le rythme lors des saisons qui suivent, minés par les blessures. Il traverse la Coupe du Monde 2002 et l'Euro 2004 en fantôme avant de signer au Real Madrid où il fait connaissance avec les joies des matches en tribune ou sur le banc... Il rentre à Newcastle et se reblesse en décembre 2005. Il voit tout de même le bout du tunnel, même si l'Angleterre n'ira pas à l'Euro 2008.
2002, Ronaldo. Pour son 2e Ballon d'or, Ronaldo profite plein pots de la Coupe du Monde que le Brésil remporte et dont il termine meilleur buteur. Il signe dans la foulée au Real des Galactiques où il doit se faire une place à côté de Raul, Zidane et Figo. L'alchimie prend et Ronaldo reste un des meilleurs buteurs d'Espagne même s'il n'est plus l'attaquant véloce qui partait du milieu de terrain pour marquer des buts de rêve avec le Barça. Mais ça se complique parce qu'au palmarès, le Real réalise le zéro pointé. Ronaldo est montré du doigt et finit par partir au Milan mais ne peut pas jouer la Ligue des Champions que le club remporte en mai dernier.
2003, Pavel Nedved. Le milieu de terrain de la Juve est sous les feux des projecteurs avec la Juventus et l'équipe de République Tchèque. Il décroche donc le Ballon d'or. Mais il passe les années suivantes sans retrouver ce niveau de performance. Il ne remporte d'ailleurs plus de trophée avec le club italien. En 2006, la Juve est reléguée en Série B et le Tchèque lui reste fidèle. Il joue dans l'anonymat de la Deuxième division italienne et met un terme à sa carrière internationale avant de revenir sur sa décision. La république Tchèque a dominé les éliminatoires de l'Euro 2008, mais Nedved n'y joue plus...
2004, Andreï Chevtchenko. Le Milanais enlève le titre après une année faste en club (Ligue des Champions notamment). Il termine la saison 2004-05 au galop et enchaîne sur la suivante même si les Milanais ne gagnent plus rien. Mais il aspire à mieux et part à Chelsea. Mauvais choix car depuis, c'est le silence totale. L'Ukrainien ne fait pas son trou dans le team Mourinho et des rumeurs le ramènent régulièrement en Lombardie.
2005, Ronaldinho. Le Brésilien remporte le Ballon d'or deux ans et demi après son arrivée au Barça. Il est le nouveau "meilleur joueur du monde" mais ça ne dure pas. La saison suivante, il remporte la Ligue des Champions avec le club barcelonais avant de perdre son football (sa motivation ?). Le Brésil n'est que l'ombre de lui-même lors de la Coupe du Monde en Allemagne et depuis, Ronnie ne retrouve plus son génie. Les critiques fusent lui reprochant son embompoint et ses virées nocturnes. Et Ronaldinho ne joue même plus que des bouts de match cette saison...
2006, Fabio Cannavaro. Entre nous, une des plus grosses arnaques du palmarès. Mais là n'est pas le propos. Les Italiens sont champions du Monde et le défenseur du Real en profite même si les Madrilènes ne savent pas défendre en Liga. Cannavaro passe d'ailleurs l'année 2007 dans l'anonymat général malgré le premier titre du club depuis des lustres. Tenant du titre avant l'élection de Kakà, il figure cette année en 24e position...

23 octobre 2007

Sondage : votre favori pour le Ballon d'Or ?