27 mars 2015

En direct de Pleïsport

"Vous avez vu Neymar, il a un chtar sur la joue, moi aussi de l'autre côté". En tout cas ça capte mieux dans notre coin. Bref, fallait être là, on peut pas tout expliquer...

futsal,pleisport,en direct,échos,neymar,paroles,l'indépendant football,canet,colline des loisirs


Invaincus. Ces maillots quand même!! Depuis qu'on les porte, on ne perd plus. Mieux, on gagne presque tout avec trois victoires et un nul. Une belle série qui nous permet d'assurer notre troisième place. Surtout si on gagne jeudi prochain en match en retard car on a le 4e aux fesses... On est en tout cas pratiquement assuré de jouer dans la deuxième phase "D3" puisque les quatre premiers sont qualifiés et seront répartis en deux poules de six.
2 en 1. Ce qui est bien à L'Indép futsal, c'est qu'on n'a pas le problème de certaines équipe qui galèrent parfois pour trouver un gardien. Chez nous, le titulaire indéboulonaple c'est Fred et quand il est sur le flan, Jeff assure l'intérim. Mais hier soir, les deux ont joué dans les cages. Blessés, ils sont quand même venus tenir leur place, et assurer comme à l'accoutumée sur leur ligne de but, alternant par période de dix minutes. Big up les gars!!
This is it. Tout ça c'est un état d'esprit et il faut bien le dire, cette saison - comme l'an dernier - il est irréprochaple. Tout le monde tire dans le même sens et ça fait plaisir de voir les gars se mettre le cul par terre comme hier soir alors qu'on sait tous que le physique n'est pas notre arme première. Mais quand chacun fait le petit effort pour se replacer, presser, filer un coup de main au copain, et ben c'est plus facile pour tout le monde. Tout ceci se confirme d'ailleurs aux après-matches, car quand on joue à 19h20 et qu'on plie boutique à minuit, c'est qu'on se sent bien avec ses coéquipiers, non ?
Infirmerie. Bon ça se complique et l'effectif se resserre. Hier soir, Jérémy faisait son grand retour sur le pré synthétique de Pleïsport après trois mois d'arrêt ou presque. Un retour réussi, sa patte gauche nous faisant du bien sur le côté. Le hic, c'est qu'en deux matches, on a perdu Steph (rupture partielle du tendon d'Achille) et Benjamin (entorse au genou). Résultat, respectivement trois et deux mois sans futsal pour ces deux-là. La deuxième phase se fera sans eux. Ce qui ne les empêchera sans doute pas de venir nous voir, comme Steph hier soir.
Oscar. "Aïe, Ouïe, arrrgh, putain mon genou!!" On joue depuis à peine dix minutes quand Benjamin se blesse au genou droit. Tout de suite il ressent une grosse douleur, tapant du poing sur la pelouse qui ne lui a rien fait. Bref, on s'inquiète vite car il a l'air de vraiment douiller et qu'en plus, juste avant notre match, un gars est parti à l'hôpital sans son tendon d'Achille. On a tous ça en tête et on craint que les ligaments croisés ne soient touchés. Benjamin part à Médipôle et après examens, les nouvelles au téléphone sont rassurantes : une entorse du genou. Pfff, tout ce cinéma pour ça. Et dire qu'on lui a dédié notre première bière...
Arbitrage. Cette rubrique évoque rarement l'arbitrage mais il faut reconnaître que celui d'hier soir était parfois étonnant (quand l'arbitre daignait regarder le match en fait). Comme ce but de Pierre qu'on nous refuse d'entrée pour une faute sur le gardien, alors que c'est notre joueur qui se fait pousser dans le dos et donc oui, touche le gardien. Ou ce "passage en force" sifflé contre Alex. Bon, on veut bien croire que notre attaquant couvre bien la balle, qu'il doit être chiant de défendre sur lui, qu'il est hargneux, accrocheur et tout mais quand même, c'est pas Lebron James le type. Passage en force...
Paroles. Il joue à Carrefour mais il aurait sa place à L'Indép, rien que pour ça, Nico : "C'est une action bénin".
Agenda. La semaine prochaine, pas de repos. On est sur le pont pour jouer ce match en retard contre Carrefour. Coup d'envoi jeudi à 18h30. On ne rejouera ensuite que le 16 avril pour notre dernier match de la première phase.

Les commentaires sont fermés.