28 septembre 2014

Christian réélu Président du club

Réélu président à vie
Christian, le président sortant eut beau faire : il a râlé sur le choix du resto où se tenait la réunion du bureau, pesté sur ces journalistes qui se pointent avec près d’une heure de retard, rudoyé le Cadet qui la ramenait sur ses dribbles réalisés sur un 1 m2, rappelé qu’il était de plus en plus vieux et de plus en plus con, qu’il était perdu pour le football depuis un an, qu’il n’aimait pas les autres, qu’il détestait les jeunes en pleine possession de leurs moyen, et que pour couronner le tout, il était feignant et incompétent, bref qu’il fallait changer de président du club, rien n’y fit. Il a été réélu dans une ambiance de restaurant assourdissante selon une modalité dont personne ne se souvient : ce n’était pas par un vote à bulletin secret ni à main levée, mais plutôt par consentement mutuel et distrait. Un peu genre coït bâclé dans un ascenseur entre le rez-de-chaussée et le cinquième étage.
Merci les gars. On remet nos strings (à l’endroit SVP) et on continue sur la lancée avec un président qui se déglingue à la vitesse des neurones d’un footballeur de l’équipe de France de 2010.
Cette élection réalisée, on a reconduit les autres membres du bureau entre deux amuse gueules faisant office de repas.
Subvention demandées aux collectivités locales. Le nouveau président a fait le point sur les demandes de subventions. Les choses suivent leur cours.
Jubilé. Le jubilé du président (encor lui !) aura lieu le lundi 15 décembre. On fera un tournoi Porte d’Espagne suivi d’une paella gentiment arrosée.
Maillots. Avant le dessert qu’on n’a jamais vu, Xav s’est accroché avec le Coach à propos d’un jeu de maillots de 220 euros pour l’équipe du championnat de futsal. « On na jamais payé un jeu de maillots, clama notre bien aimé et vénéré Coach qui précisa le fondement de sa pensée pendant que l’assistance était accaparée par le manège des jolies filles de la table voisine : « On paye pas de notre poche, on cherche des sponsors ». Xav qui tournait le dos aux canons d’à côté resta dans son idée (il était le seul ou presque): « J’ai pas envie de courir les sponsors. J’ai pas le temps en plus. Je demande 100 euros de participation du club. Rien de plus ».
Le président, dans son immense sagesse souhaita que les deux protagonistes recherchassent durant les trois semaines à venir des partenaires avant que la subvention ne soit débloquée. Dernier carat le 16 octobre.
L'ami Fred
On s’est quittés le gosier léger et le ventre alerte après cette belle séquence non sans avoir eu une pensée chaleureuse et amicale pour Fred, notre Maldini à nous, qui a eu des ennuis physiques ces derniers mois. Mon petit Fred, on espère te revoir bien vite sur les terrains et dans la voiture de L’Indep’.

09:02 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

"Que les deux protagonistes recherchassent des sponsors". On ne s'est pas quitté sur cet accord président. C'est l'antithèse de mon idée et de la façon dont je vois les choses. Avec le coach on ne s'est pourtant pas économisé vocalement pour que chacun entende bien ce que l'on avait à dire. Il est hors de question que je cours les sponsors. Quant aux filles, elles étaient à ma gauche. Mais c'est beaucoup moins important je te l'accorde.

Écrit par : xav | 28 septembre 2014

Et la nomination d'un embassadeur en amérique du sud, on en parle pas ?
Et plutot que de photographier notre table je pense que les amis du blog auraient préféré la photo de la table à la gauche de Xav...

Écrit par : 1 du bureau | 29 septembre 2014

oui manifestement il y avait trop de bruit et de filles à mater pour tout retenir ;-)

Écrit par : xav | 29 septembre 2014

En effet, si le coach a refusé de donner 100 € à Xav, il a en revanche accepté de débloquer 2700 € (+ anciens maillots et t shirts en tout genre) pour notre nouvelle école au Brésil et ses futures gloires à la coupe afro de L'Indépendant Football CLub !

Caralho !

Écrit par : Guillaume le Cadet | 29 septembre 2014

Salut Xav. A propos de ce "recherchassent" : avoue que l'emploi d'un imparfait du subjonctif dans un site de foot méritait bien une approximation journalistique. Pas tant que ça finalement puisque je rappelle tes propos : "j'ai pas envie de courir les sponsors". On se calme et tes 100 euros sont acquis, ainsi en a-t-il été décidé par un vote du bureau par consentement muet.
Bises à tous.

Écrit par : El Présidente | 30 septembre 2014

lol je suis calme. mais j'ai du mal à te suivre... "que les deux protagonistes recherchassent", entend que je m'y colle aussi. ce qui n'est pas du tout dans mes intentions. mais j'ai eu coach hier au téléphone et ça avance bien la recherche de sponsors. pour couvrir l'investissement de 226 euros ttc dois-je te rappeler, et non 100 (qui correspondait à la participation du club demandée et refusée). bien à toi ô président.

Écrit par : xav | 30 septembre 2014

216 euros, et non 226 d'ailleurs. au temps pour moi.

Écrit par : xav | 30 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.