07 juin 2014

Les échos du tournoi

Hier soir, les terrains de Pleïsport étaient le théâtre de notre quatrième tournoi de L'Indépendant. Une édition 2014 réussie. Retour sur une belle soirée.
Planning. Bon, c'est sûr, ça a mis un peu la pagaille dans le planning qu'on avait concocté : le retard des Sport-PO et le gain du terrain intérieur dès le début ont chamboulé le déroulé du tournoi. Obligeant l'équipe du Bureau à enchaîner ses cinq matches, tous joués sous la bulle du coup. On a ainsi entendu toute la soirée : "C'est à nous ? On joue où ? Contre qui ? On joue en haut, il fait plus chaud, non ?"
Bonne ambiance. Pas d'embrouilles à deux balles ni de mauvais gestes, pas un mot plus haut que l'autre. Le tournoi cette année a été un modèle de bonne tenue. Bravo donc à toutes les équipes, d'autant que la plupart des joueurs est restée pour la prolongation autour du bar, des bières et des pizzas.
Chrono. Indispensable. Kristel a tenu le chrono hier soir pendant tout le tournoi, soutenue par Isa. Un rôle qu'elle a tenu avec sérieux même si - selon les mauvaises langues - elle ne l'a jamais arrêté quand il fallait : "Tu vois pas que j'allais marqué!! C'est par parce que Cyril perd qu'il faut faire durer le match vingt minutes".
C'est mignon. Et oui. Si Kristel était là, ce n'était pas pour vous messieurs, mais juste pour soutenir El Rey de la Zumba, Mister Cyril. Des "Allez bébé!!" sont ainsi montés du bord du terrain. Mais pas que, des commentaires élogieux aussi, et objectifs : "Il a marqué des trop beaux buts contre vous". Pfff...
Infirmerie. C'est suffisamment rare pour le signaler mais cette année, on n'a perdu personne en route. On a bien eu à déplorer quelques forfaits de dernières minutes (tous justifiés) mais personne n'a fait une Vincent (déchirure au mollet en 2011), ni une Seb (cheville en vrac en 2012). Touchons du bois pour l'an prochain.
Médaillon. L’œil suspicieux était bien là hier soir. Et s'il n'a pas réussi à trouver le médaillon, on peut vous assurer que ce n'est pas faute d'avoir essayer. Plusieurs joueurs lui ont d'ailleurs prêté main forte mais sans plus de succès. Il faut dire qu'il fallait piocher bas. Enfin bon. Hein ? Vous pigez que dalle à ces lignes ? Ben fallait être là aussi...
Joker. Il avait une chaude soirée d'organisée mais il avait annoncé qu'il passerait. Et Alex est venu taper la balle avant de rejoindre son enterrement de vie de garçon. Une visite appréciée même s'il a mis la misère à quelques défenseurs. On l'a retrouvé ensuite à la rhumerie. Mais là, c'est off.
Pirates. Car il y a eu la quatrième mi-temps au Corsaire, juste de l'autre côté de la rue (ex K-bane pour les anciens). On s'y est retrouvé à une bonne douzaine. Là aussi, on ne peut pas tout dire. Surtout que quelques-un ont fini à L'Ascott. Mais chut.
Trophées. Le Coach l'avait annoncé et il s'est pointé hier soir avec les trophées pour le podium des assidus du lundi soir. Marc est donc reparti avec un maillot, Laurent un short et Jacky des chaussettes. "Ce sont celles de Giulio", a-t-on même entendu. Sais pas pourquoi...
Agenda. Dix jours de repos attendent les gars du futsal qui sont appelés le mécredi 18 juin à 21h40 pour la demi-finale des play-offs. La finale éventuelle se jouera le jeudi 26.

12:16 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : futsal, pleisport, tournoi, échos

Commentaires

Bon mécredi,10h39 .... dois je m'inquiéter

Écrit par : guy tarre | 11 juin 2014

.........

Écrit par : guy tarre | 12 juin 2014

Les commentaires sont fermés.