15 avril 2014

Un nul tout sauf nul

Hier soir Porte d'Espagne. Temps agréable. L'ndep' et les gendarmes font match nul 1-1 (score acquis à la pause). L'indep' : Fred - Olivier, Régis, Marc, Nico - Abdel, Jacky, Cyril, Yoan - Domi, Laurent. Puis Seb, Philippe, Stevens, Christophe, Jérémy, Benjamin, Rigail, Stéphane.
Le match : les gendarmes entrent bien dans la partie. Ils jouent haut et empêchent l'Indep' de développer son jeu. Ils sont logiquement récompensés par un but cagade, qui rappelle étrangement celui inscrit par Abdel face aux avocats quinze jours plus tôt. Sur le coup Fred, qui rate le ballon, n'est pas exempt de tout reproche, mais le bougre fera plus que se rattraper par la suite. Le choix du coach de faire entrer Steph, Seb et Philippe au milieu de terrain fait le plus grand bien à l'Indep' qui met le pied sur le ballon. Et c'est Yoan qui permet aux "sang et or" d'égaliser sur une frappe que n'aurait pas reniée Thierry Henry (1-1, score à la pause). La deuxième mi-temps est équilibrée, les deux équipes se procurent quelques occasions, mais du côté de l'Indep' on manque d'adresse à l'approche de la surface alors que les gendarmes butent sur un Fred inspiré. Ces derniers ratent même le hold-up sur un dernier contre. Sans conséquence. Au final, le match nul est logique au terme d'une rencontre de bonne facture.
Les pizzas : comme le veut la tradition, après le match les deux équipes ont partagé les pizzas. Qui, comme d'habitude, étaient excellentes. Demandez à Philippe, il a du en avaler trois à lui tout seul. Sinon, Jacky s'accroche vraiment à son rôle de chouchou allant jusqu'à proposer à Michel de s'asseoir sur ses genoux au moment du repas...
Les gestes très techniques : on retiendra pêle-mêle le contrôle du nez de Stevens pourtant démarqué dans la surface, la charge de Christophe sur un gendarme qui n'avait pourtant rien demandé à personne, la passe de Rigail au banc de touche de l'Indep, l'habituelle gourmandise de Marc, par ailleurs excellent, dans sa propre surface.
Le visiteur : Anthony, qui souffre toujours de l'épaule, a eu la délicate attention de venir soutenir ses copains. Ce qui ne l'a pas empêché de chambrer, notamment Stevens.
La phrase : après avoir subi une charge, il est vrai appuyée, du goal des gendarmes, Seb s'est fendu d'un : "Il aurait pu me tuer" un brin exagéré. Sinon, sous la douche, ça a pas mal parlé épilation...
Le sondage : qui sera de l'entraînement pour le lundi de Pâques ? Faites vous connaître le plus rapidement possible. Si on n'est pas assez nombreux, le coach n'hésitera pas à décréter une trêve !

Commentaires

OK pour moi

Écrit par : But en or! | 15 avril 2014

Ok pour Laurent, Yoan et Jėrem (de la star ac) et peut être moi! Et ma phrase retranscrite faisait partie de l'intimité du vestiaire!

Écrit par : Seb | 15 avril 2014

Moi, gourmand? Même si c'est lundi de Pâques, ma gourmandise passe après le foot... Je serais la

Écrit par : Marc | 16 avril 2014

OK pour moi

Écrit par : Abdel | 16 avril 2014

Ok pour jacky moi et peut être Philippe et Christophe

Écrit par : coach | 20 avril 2014

Ok pour moi

Écrit par : domi | 20 avril 2014

Il faudrait anticiper une solution si on joue demain, car il prévoit la pluie!

Écrit par : domi | 20 avril 2014

Je te propose LA solution Domi: prends un kway!

Écrit par : Jean nétoujourundanmonsac | 21 avril 2014

Ok pour cyril

Écrit par : coach | 21 avril 2014

Les commentaires sont fermés.