15 octobre 2013

Les échos de l'entraînement

L'Equipe 21
On s'est retrouvé à 21 ce lundi soir Porte d'Espagne, pour un bon petit match dans des conditions idéales: une petite vingtaine de degrés et surtout pas un pet de vent. Le coach a établi deux équipes selon les couleurs de maillot de chacun, qui se sont révélées ma foi plutôt équilibrées.
Le match
Le petit nouveau Benjamin, un pote de Fred Sirigu, a marqué son arrivée par un beau but précoce permettant aux Maldinix de prendre les devants. Portant le ballon au milieu de terrain, il décoche une belle frappe enroulée du gauche qui finit dans la lucarne du Coach, spectateur sur ce coup-là. Mais dans un souci d'équité sportive et voyant les Domix à la peine, ce même Benjamin adressait dans la foulée une passe en retrait dans les pieds de… Stevens, qui traînait dix mètres derrière les défenseurs. Pas de hors jeu et ce dernier, d'une jolie feuille morte, égalisait au grand dam de son pote Fred, qui a tenu la baraque dans les cages malgré un doigt douloureux.
Les Domix prenaient même l'avantage en fin de 1re mi-temps sur un corner de Jacky bien repris de la tête par Kevin, qui avait compris que le coup de pied de coin n'irait pas plus loin que le 1er poteau. Pour la défense de Jacky, il faut dire qu'il a grillé beaucoup d'énergie à parler, blablater, jacter, bêler, dégoiser, jacasser, palabrer, lantiponner, perdant puissance et lucidité, à l'image de cette reprise de volée tentée à une soixantaine de mètres des buts de Fred Sirigu.
Dans une fin de match façon "hourra football", les Maldinix égalisaient assez logiquement par Jérémy, sur un superbe centre de Cyril venu de la gauche. Ils multipliaient même les occasions et il s'en est fallu de peu pour qu'ils arrachent le morceau. Les projecteurs en ont voulu autrement, s'éteignant alors que les Maldinix étaient en bonne position. Score final 2-2.
Le geste technique de la soirée
Deux pour le prix d'un: le subtil exter pied droit du coach, jouant avant-centre en fin de match, détourné au prix d'une belle parade par Fred Sirigu, conservant ainsi un score de parité.
Le challenge de l'assiduité
Il y a eu six entraînements et un match jusqu'à maintenant. Huit joueurs ont ont été présents à chaque fois (selon la comptabilité du coach): Michel, Laurent, Olivier, Jacky, Domi, Philippe, Stevens et Marc. Stevens quittera la liste des assidus dès la semaine prochaine puisqu'il part en vacances avec femme et enfants, le veinard!
Les équipes
Les Maldinix en 3-4-2: Fred Sirigu - Fred Maldini, Benjamin, Olivier - Pascal, Philippe, Laurent, Jérémy - Cyril, Romain.
Les Domix en 4-4-2: Le Coach - Jordan, Marc, François, Fabrice - Kevin, Jacky, Stéphane, François-Pierre - Stevens, Domi.

08:51 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je retiendrai pour ma part les dernières minutes du match, marquées par un coach, tel un phare au milieu d'un océan de bleus, rapport à son magnifique maillot jaune qui ferait pâlir un canari, ou pis, Louis Armstrong - ce dernier ayant eu recours au dopage pour briller, alors que notre coach non, ou mal....

Écrit par : Nelson Moinfort | 15 octobre 2013

erratum: Lance Armstrong et non Louis. Les fans de trompette auront rectifié d'eux-mêmes.

Écrit par : Nelson Moinfort | 15 octobre 2013

Comme quoi des fois, le coach, on lui donnerait la lune...

Écrit par : Neil ARMSTRONG | 16 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.