16 avril 2013

Les échos de l'entraînement

Hier soir on s’est retrouvé à 23 pour occuper deux terrains au complexe Pleisport du mas Palégry. Le Coach avait constitué quatre équipe de 6 et une de 5 qui avait l’avantage de jouer avec Fredérick, « le meilleur gardien » selon Jérémy.
Les équipes
Les Frédos : Fred, Anthony, Eric, Bruno et Cédric (copain des Planas : bon et sympa).
Les Présidos : Christian, Abdel, Giulio, FPV, Mathieu et Miguel.
Les Cauchos : Michel, Cyril, Jérémy, Marc, Olivier, Pascal.
Les Lolos : Laurent, Seb, Domi, Pierrot, Romain et Stevens.

Equilibre. Les parties ont été serrées. La plus acharnée à été celle opposant les Cauchos aux Présidos. Les premiers nommés prenaient un bon départ mais les gars du Président égalisaient puis prenaient le dessus. A un moment on en était à + 2 pour le Président et +3 selon le compte d’Abdel en faveurdles Présidos quand Olivier comme de coutume a dit « mais non : +1 ! » S’en est suivie une confusion s’ajoutant aux plaintes des Jérémy, Marc et Olivier gravement brutalisés par les sauvageons du président comme on l’imagine.
Au bar. Le Coach pour punir le Président d’avoir mal pris qu’on doute à ce point de son honnêteté, Olivier de l’avoir ramené mal à propos, François-Pierre d’être allé se doucher deux minutes avant les autres et Jérémy de pleurnicher trop souvent les a condamnés à payer une tournée. Ce qui fut fait.
Rendez-vous à la Porte d’Espagne lundi.
Paroles.
Le Coach : « Dans ce club, les vieux sont encore plus cons que les jeunes»
Le Président : « Si tu parles pour moi, t’as pas tort et je m'excuse. Il est temps que j'arrête le foot »

12:20 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paroles, palégry, échos

Les commentaires sont fermés.