04 décembre 2012

Les échos de l'entraînement

Avant-match. On était 16+1 hier soir Porte d’Espagne. Aux valides s’est joint Frédérick, le bras en écharpe suite à la blessure qu’il s’est faite la semaine dernière. Une présence sympa qui nous a accompagné jusqu’à l’extinction des feux, montrant qu’on a affaire à un « bon gars » comme disent le sportifs anglais.
Le coach lui a remis un maillot tout neuf pour remplacer celui que les médecins lui avaient découpé au ciseau pour soigner son épaule. Ah ! ce Michel il sait vivre quand il veut.
Le match. Certes, le Coach sait vivre, mais dès le début du petit match qui a opposé les Mains-Mains (Michel, Stevens, Pierrot, Anthony, Yoann, Abdel, La Crouze et Laurent) aux Virevoltants (Christian, Olivier, Fred, Ramon, François-Pierre, Jérémy, Mathieu, Pascal), il s’est déchaîné.
Oui, notre Mimi avait de l’adrénaline à revendre. Ce qui ne l’a pas empêché de prendre trois pions en un quart d’heure. Des buts de haut vol de Mathieu, de Pascal et de Jérémy en reprises de volée ou de la tête grâce au bon travail sur les côtés de François-Pierre à gauche et d’Olivier à droite.
Mais les bonnes choses ont une fin et au changement de côté, le Coach nous sortait un arrêt de grande classe (il a même stoppé un péno en première mi-temps) qui marquait le début d’une belle course poursuite : d’un côté une foultitude d’occases loupées par les Virevoltants de plus en plus collés au terrain gras, et de l’autre les jeunes coureur comme Stevens, Yoann ou Anthony qui profitaient des distributions judicieuses de Laurent pour marquer sur des contres.
Mais au final les Virevoltants s’imposent 5-4.
Les mains des Mains-Mains. Sur la fin, Abdel, dont on ne compte plus les «mains réflexes» ces dernières années (il est à égalité avec Olivier dans ce domaine) a contesté un coup-franc sur une de ses mains « involontaires », soutenu en cela par un Coach remonté comme un string de DSK en présence d’une secrétaire au FMI. Résultat, on en était en vrai à 6-4 à la fin puisqu’un but a été marqué sur le coup-franc qui a suivi. Mais n’en dites rien aux Mains-Mains, il le prendraient mal.
Eau et électricité. En plus de la minuterie imbécile qui nous plonge dans le noir 100 fois dans la soirée, hier il n’y avait pas d’eau chaude. On s’est consolé avec les phrases d’anthologie prononcées par ce bon vieux Fred.
Paroles.
Michel : "Comment ça main ! j'ai rien vu !"
Abdel : « Alors maintenant on siffle toutes les fautes ? Tout à l’heure il me marche sur le pied et il ya coup-franc pour eux ! »
Fred seul dans la douche froide : « Je me lave seulement les jambes »
Pierrot : « Et tu te laveras le reste chez toi sous la douche mais sans te mouiller les jambes »
Fred ressortant un peu plus tard tout mouillé : « Finalement je me suis lavé tout, sauf la tête »
Présents : Coach, Stevens, Pierrot, Anthony, Yoann, Abdel, La Crouze, Laurent, Christian, Olivier, Fred, Ramon, FPV, Jérémy, Mathieu et Pascal

Commentaires

Mécredi, 15h03 et toujours pas de PlayMate. Mais qu'est-ce que tu fais président...

Écrit par : Alain Pasian | 05 décembre 2012

Mercredi,17h40 toujours rien.Scandaleux...

Écrit par : Alain pasian 2 | 05 décembre 2012

Mercredi,17h55 nada,niet,rien,le vide.Honteux.

Écrit par : Alain pasian 3 | 05 décembre 2012

eh oh !!!! oh he !!!!! on se reveille ! la girl friend c'est le mécredi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : GUY TARRE | 05 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.