06 novembre 2012

Les échos de l'entraînement

Les 18 passionnés que les vacances et autres congés libéralement octroyés par des lois sociales complaisantes n’avaient pas bloqué chez les cousins de Lozère, se sont retrouvés hier soir à la Porte d’Espagne pour une soirée qui restera parmi les plus sympas, grâce à une partie âprement disputée dans le meilleur esprit.
Les équipes. Il fallait un vainqueur, ce fut l’équipe des Oranges Amères ( Michel, Abdel, Pascal, Jacky, Jérémy, Antony, Johann, Christian et Laurent).
Amères pour les Gris-Gris (Frédérick, Kevin, Jordan, Cyril, Olivier, Stevens, La Crouze, Domi et Sébastien) qui s’inclinaient 5-4.
Echauffement. Auparavant, le Coach avait sorti ses balises multicolores pour nous faire un atelier échauffement ponctué d’un concours de rapidité entre 4 équipes de 4, le tout sanctionné de dix pompes pour les perdants.
Le match. La première mi-temps était équilibrée et voyait les défenses prendre le pas sur les attaques. Ce qui n’empêchait pas Antony de marquer et La Crouze d’égaliser. Malgré une nette domination, les Oranges Amères ne scoraient pas et s’amusaient à viser le poteau gauche de Frédérick à trois reprises.
A la mi-temps, Christian prenait la place de Michel dans les buts et la domination des Oranges continuait. Elle se concrétisait par deux buts s : un beau tir dans l’angle fermé de Johann et une superbe balle placée entre les jambes du gardien par Michel. Ovation énorme dans le stade à laquelle se joignaient les riverains du stade accourus à leurs fenêtres.
Antony complétait le tableau et permettait à son équipe de mener 4-1.
La messe semblait dite, mais c’était sans compter avec le relâchement des Oranges qui jouaient à la baballe devant leur cages et commençaient à rendre les ballons à l’adversaire. Abdel, auteur d’un matche de fou en défense n’empêchait pas Cyril de concrétiser sur un but insensé après avoir échoué deux fois sur le gardien. Il récidivait un peu plus tard mais Antony rassurait ses troupes en marquant son troisième but. On en était à 5-3 quand Kevin marquait en coin et ramenait les Gris-Gris à un but.
Suspense. A 5-4, le Coach, les jambes en coton, le souffle court y allait de ses « On arrête ! C’est fini ! Dernière attaque ! » tandis qu’Olivier répondait par des « On attend l’extinction des feux ! ». On en resta là, grâce à la baraka de Christian servi par le poteau et la barre transversale : mais la chance ça se mérite !
Le geste technique. On le doit à Cyril qui reprend à 12 m du but en centre venu de sa gauche. Du pied droit il tire sur son tibia gauche. Il dit « Pardon » pour s’excuser auprès de ses partenaires de cette reprise pourrie, mais le ballon, pris d’un effet démoniaque et poussé par une saute de vent soudaine va se loger, au terme d’un gracieux demi cercle, au pied du poteau opposé. Comme quoi, les pieds bots peuvent nourrir tous les espoirs sur les terrains de foot.
Paroles. Cyril : « C’est vrai que mon collègue (ndlr Franck), a dit qu’il fallait me redresser les pieds dans un étau. Il est en congé, je vais lui parler à son retour »
Dialogue. Domi : « Tu crèves pas de chaud Michel avec tes quatre pulls ? »
Michel : « C’est pour transpirer »
Christian « Comme quoi au foot, il y a deux manières de transpirer, soit on met quatre épaisseurs de maillots, soit on court sur le terrain »
Présents. Michel, Christian, Abdel, Pascal, Jacky, Jérémy, Antony, Johann et Laurent
Frédérick, Kevin, Jordan, Cyril, Olivier, Stevens, La Crouze, Domi et Sébastien

Les commentaires sont fermés.