16 mai 2012

L'Indep méritait mieux

gend eqipI.JPG


Gend eqipg.JPG



Hier soir à la Porte d’Espagne.
Vent violent en rafale. Les Gendarmes battent L’intep 2-1 (mi-temps 0-0). Buts des Gendarmes à la 48e et 70e. Pour l’Indep but de François-Pierre à la 52e minute.
L’Indep : Olivier - Cyril, Abdel, Jacky, Fred - Romu, Laurent, Giulio, Sébastien – Florent, Jérémy.
Sont entrés en jeu : Philippe C, François-Pierre, Chico et Eric.


On l’avait vu contre les Avocats la semaine dernière nous gratifier d’une ouverture à la Platini à l’origine d’un but magnifique de Romain, hier, il a été à la finition mouvement collectif de haut niveau. Il s’agit bien sûr de François-Pierre, l’unijambiste ingambe de l’Indep.
Le geste technique. A l’origine de cette action, Romu, infatigable récupérateur-relanceur qui passe à Sébastien sur le flanc gauche. Notre petit Rivesaltais, lève la tête sert François-Pierre dans la profondeur et ce dernier, quasiment sur la ligne de sortie de but envoie un tir du gauche qui se loge dans un trou de souris entre le goal et le poteau.
Abdel au poteau ! Ah ! ce poteau (celui à la droite du gardien adverse) qui nous joué un bien mauvais tour puisque Cyril en première mi-temps et Abdel à quelques minutes l’ont touché plein pot. On retiendra celui d’Abdel (pas un pointu pour une fois) un tir "comme il vient " des 30 m qui a fendu la bourrasque de tramontane et qui est venu desceller ce bougre de poteau (enfin pas tout à fait, mais on est dans le Sud et on peut oser ce genre d’outrance verbale).
Le match. Tout ça pour dire qu’on a perdu 2 à 1 dans un match très disputé malgré des conditions épouvantables, ce qui explique sans doute 20 premières minutes ennuyeuses qui ont servi de temps d’adaptation aux conditions climatiques extrêmes.
Les gendarmes ont ouvert le score en début de seconde mi-temps, sur un arrêt d’Olivier qui ne peut contrôler le ballon à cause du vent et qui le remet sur un adversaire qui marque. Le deuxième but vient après l’égalisation de François-Pierre et le vent, là aussi, contribue à lober Olivier par ailleurs auteur de quelques arrêts de haut vol.
Les regrets. Allez, quand ça veut pas … Un score de 2-2 eût sans doute mieux reflété l’équilibre du jeu, mais les gendarmes ont su mieux s’adapter aux conditions de jeu, avec des tirs lointains vent dans le dos, payants au tableau d’affichage. Ce que l’Indep n’a pas su faire en première mi-temps quand il en avait l’occasion.
A cela ajoutons, une condition physique meilleure dans l’ensemble que la nôtre et on aura l’explication du score. Félicitation donc à nos adversaires d’hier soir qui n’ont pas boudé leur plaisir pour la troisième mi-temps en partageant les excellentes pizzas de notre fournisseur habituel.
Paroles.
Giulio : « Je comprends pas, l’aut’ i vient même pas aux entrain’monts et i m’remplass’, aloors que moa j’suis v’nu à l’l’eeur’ »
Le coach : « Si tu veux plus rentrer, tu restes dehors »
Un gendarme : « Il s’est déboîté l’épaule en faisant un tacle »
Christian : « Comment il a pu se déboîter l’épaule en retombant de sa hauteur : il est pas grand, non ?"
Jérémy : « Je veux bien être gentil, mais l’autre il trébuche tout seul et il siffle coup-franc, et maintenant il me fait un tacle par derrière, c’est un carton rouge en match et il y a rien. »
Olivier : "Le problème, c’est que je vois pas les tirs de loin partir »
Christian : « Olivier, tu devrais regarder le match, c'est plus pratique pour arrêter les tirs »

Commentaires

Et la girl friend ? Ça y est ça recommence

Écrit par : guy tarre | 16 mai 2012

Les commentaires sont fermés.