06 avril 2012

Une soirée à oublier

Hier soir à Saint-Michel. Gentlemen – Indep 4 – 1 (mi-temps 0 – 0). L’Indep : Olivier –Christian, Jack, Abdel, Cyril – Laurent, Romu, Pascal - Jérémy , Giulio, Sébastien.
But pour l’Indep : Giulio (65e).

Organiser un match c’est bien, y participer, c’est mieux : c’est une des leçons que nous retiendrons de la soirée d’hier soir à Canet qui s’est terminée dans une ambiance limite sur une défaite de 4 à 1.
Un bonne 1re mi-temps. Pourtant les onze du départ, qui a joué jusqu’à la fin, vu que personne n’est venu renforcer l’effectif malgré certains engagements verbaux, en l’occurrence verbeux, oui les onze ont tenu une mi-temps sans encaisser de buts, et en se créant les meilleurs occasions. Il a manqué des chouillats pour que Giulio, en contre, et Jérémy, Romu ou Seb, en récupération, ne plantent, mais ça ne voulait pas renter.
On se bat même menés et malmenés. En deuxième mi-temps, on se prend deux buts coup sur coup dont une magnifique papinade de Rubio. Mais, à 25 minutes de la fin, L’Indep réduit le score suite à une bonne récupération d’Abdel qui lance Sébastien sur le côté droit. L’arrière s’interpose mais son contre file vers les 16m de son gardien. Giulio, rapide comme la tramontane de printemps surgit et plante un but qui remet l’Indep en selle. Dommage que par la suite quelques belles occases ne trouvent pas le filet.
Fiction. A un quart d’heure de la fin, alors qu’on en est à 3 – 1, un coup de sifflet lancé depuis la touche donne un coup-franc aux Canétois sur une faute aussi crédible que le programme économique d’un candidat à la présidentielle. Bref, les Gentlemens avec beaucoup de classe marquent le 4 à 1 final.
On n’épiloguera pas sur le début de friction générale suite à une attaque « virile » hors de propos dans un match de foot loisir dont a été l’objet Sébastien, pour ne pas ajouter à la vanité de cette soirée.
Soirée de merde. C’est celle qu’a vécue le président qui, n’ayant pas l’intention de jouer, avait même apporté son appareil photo pour immortaliser en images la rencontre. Hélas, retournant au vestiaire pour passer un short et faire le onzième homme, il est entré dans un vestiaire où se trouvaient des habits, mais c’était ceux des jeunes du rugby. Ces chers petits, sont venus se doucher pendant qu’on jouait et l’un d’entre eux a fait les poches du président. Il lui a piqué son appareil d’une valeur de 200 euros. Merci à cette petite merde à pattes pour ce beau geste : sans doute une manifestation exemplaire de l’esprit rugbystique canétois.
Parole. Jack : "Si on veut bien figurer contre une équipe comme ça, il faut venir à 13 ou 14 minimum et les user avec les courses de nos jeunes qui viennent à l'entraînement et dont certains nous ont manqué ce soir"

09:09 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gentlemen, paroles, vol

Commentaires

Pour l'appareil appelle le club peut-être ? C'est rageant

Écrit par : Seb | 06 avril 2012

Les commentaires sont fermés.